Libération holographique
 du Coeur-Péricarde



Retrouvez l'intelligence de votre coeur.

Libérez votre joie de vivre !!!

Le coeur est un des organes indispensables à la distribution de la vie dans le corps physique, au-delà de sa fonction biologique primordiale, il représente un niveau de conscience en soi.

Le coeur énergétique comporte des portes vibratoires, portes de communication qui nous ouvrent à des espaces multidimensionnels de consciences.

Lorsque le coeur est fermé, la personnalité vit un sentiment de séparation intérieur et extérieur et ceci crée de la souffrance. La souffrance nous amène à nous questionner sur le sens de l'existence.

Lorsque par un processus d'évolution, nous commençons à nous interroger, la conscience du coeur se révèle peu à peu à nous-mêmes comme un antidote. Une vision plus vaste se dessine et nous acceptons de prendre responsabilité de notre monde intérieur pour l'améliorer.

L'ouverture du coeur nous amène au juste discernement, au-delà de la notion d'analyse ou de calcul intellectuel.

S'ouvre alors à nous une compréhension aimante, de la compassion, du détachement, de la joie de vivre, des éclairs d'intuition qui nous guident dans une compréhension de ce qui est là, en action, l'intelligence du coeur.

Je vous propose de vous aider à faire cette ouverture avec douceur et reconnaissance de qui vous êtes, dans l'amour et le respect.



LE PROCESSUS

Le travail consiste à libérer l’énergie bloquée au péricarde et à l’aider à reprendre une position normale, un mouvement et un rythme approprié. Cette libération énergétique s’effectue aussi à d’autres localisations sur le corps.

LA SEANCE DE LA LIBERATION DU PERICARDE.

Durant la séance, la personne est généralement allongée sur une table de massage, mais peut être aussi debout ou assise, habillée ou partiellement dévêtue. Le thérapeute porte attention, écoute, sent la circulation de la vie avec ses mains à différents endroits sur le corps de la personne. Puis, toujours avec ses mains, il aide la personne à libérer l’énergie aux endroits où la vie est bloquée, ne circule plus. 


Tarif d'une séance d'1h30 :   70 euros

* * * * * *

TROUBLES LIES AUX IMPACTS ANATOMIQUES  DES RETRACTIONS DU PERICARDE

 

Troubles cardiovasculaires

La rétraction du péricarde peut exercer une contrainte mécanique directe sur le cœur entrainant frottements et inflammation du péricarde, c’est-à-dire une péricardite. Elle peut également exercer une contrainte mécanique sur les mécanorécepteurs situés au niveau de l’artère aorte et du tronc brachio-céphalique. Cette stimulation des mécanorécepteurs peut être à l’origine de troubles du rythme cardiaque (bradycardie, tachycardie, extra systoles, arythmies, palpitations). De la même manière, les barorécepteurs sont stimulés, ils peuvent entrainer hyper ou hypotension. 

Une rétraction du péricarde asymétrique peut exercer des contraintes mécaniques sur le cœur telles que les valves cardiaques ne peuvent se fermer correctement, générant ainsi un souffle au cœur. 

La rétraction du péricarde et donc du diaphragme peuvent être à l’origine d’un étranglement de la veine cave inférieur, générant des troubles de la circulation de retour des membres inférieurs (jambes lourdes, varices, hémorroïdes).  La rétraction du diaphragme « étrangle » aussi l’artère aorte générant une hyper pression dans la partie de l’aorte située au dessus du diaphragme. Cela peut entrainer des hernies de l’aorte qui peuvent entrainer la mort en cas de rupture d’anévrisme suite à une augmentation de la pression.

 

Troubles hématologiques

La rétraction du péricarde, des ligaments sterno-péricardiques, et vertébro-péricardiques, rapproche le sternum des vertèbres, courbant les côtes. Cette contrainte mécanique exercée sur les côtes peut perturber le travail de la moelle osseuse qui fabrique les éléments du sang (plaquettes, globules blancs et rouges), créant ainsi des troubles de la formule sanguine.

 

Troubles estomac, rate, pancréas, foie, fatigue

La rétraction du péricarde peut entraîner une rétraction du diaphragme qui « étrangle » l’artère aorte générant une hypo pression au-dessous du diaphragme. Si le sang n’arrive pas suffisamment dans le tronc cœliaque qui vascularise des organes, ces derniers présenteront des troubles : estomac (ballonnements et troubles digestifs), rate, pancréas (certains diabètes), foie (crises de foie).

 La rétraction du péricarde peut également entraîner une rétraction du diaphragme qui génère une « pseudo-hernie Hiatale », avec remontées acides dans l’œsophage pouvant entraîner des asthmes.

Par une circulation insuffisante dans l’artère sous diaphragmatique, la glande surrénale mal vascularisée peut entraîner des « coups de pompes » et des fatigues importantes.

 

Troubles respiratoires

La rétraction du péricarde peut agir directement ou indirectement sur le nerf phrénique et déclencherasthmes, apnées du sommeil, blocages respiratoires lors de chocs émotionnels violents.

 

Troubles musculo-squelettiques

Les rétractions tissulaires (muscles, ligaments, membranes s’attachant sur des os) peuvent exercer une contrainte mécanique sur les os telle, qu’elles vont être à l’origine de microluxations et créer des lésions ostéopathiques, à l’origine de : lombalgies, dorsalgies, cervicalgies, sciatiques, cruralgies, névralgies cervico brachiales, névralgies faciales, céphalées, migraines. 

 

Troubles hormonaux

Le péricarde est prolongé vers le haut par un ligament qui passe par la thyroïde et s’insère par 4 expansions sur les os du crâne (sphénoïde, occipital et les 2 rochers des temporaux). Sa rétraction va donc tirer sur la glande thyroïde directement, créant les symptômes thyroïdiens (excès de poids ou l’inverse). 

 

Troubles immunitaires

La rétraction du péricarde agit mécaniquement sur le thymus qui a un rôle important dans nos défenses immunitaires. D’où certains troubles du système immunitaire.

 

Troubles lymphatiques

La rétraction du péricarde bouche le passage de la lymphe dans la veine sous-clavière, entraînant un engorgement des ganglions lymphatiques.

 

Troubles posturaux

La rétraction du péricarde peut exercer des contraintes mécaniques pouvant entraîner descyphoses, lordoses, scolioses, déformations thoraciques…

 

Troubles visuels, auditifs…

 

Troubles crâniens

Le péricarde est prolongé vers le haut par un ligament qui passe par la thyroïde et s’insère par 4 expansions sur les os du crâne (sphénoïde, occipital et les 2 rochers des temporaux). Sa rétraction va donc tirer sur ces os du crâne, mettant tous les os du crâne en lésion ostéopathique en extension. Si les os du crâne sont en lésion, les 2 maxillaires supérieurs en microluxation peuvent être à l’origine de troubles de l’occlusion dentaire

 

Troubles neurologiques

Le tronc brachiocéphalique et l’artère sous-clavière sont également entraînés vers le bas. Lors de cette descente, l’artère sous-clavière est étranglée par l’anse sous-clavière, (paresthésie des mains, engourdissements, fourmis), et le ganglion stellaire est stimulé. Lorsqu’il est stimulé, il peut provoquer des vasoconstrictions ou vasodilatations qui peuvent être à l’origine de ruptures d’anévrisme (hémiplégies), ou d’insuffisances circulatoires dans le cerveau pouvant être à l’origine de troubles nerveux centraux (Parkinson, Alzheimer...).

 

Troubles du sommeil

Trouble de l’endormissement, réveils la nuit…

 

Troubles nerveux

Lorsque nos cellules sont fermées, et que nous sommes coupés de notre âme, de l’amour et de la joie que nous sommes, lorsque nous sommes enfermés dans un comportement de survie, il est normal que la joie ou l’envie de vivre disparaisse. Les dépressions, burn out, etc. peuvent en découler.





Musique Vidéo HO'OPONOONO

Le pouvoir d'ondulation du coeur (vidéo)

Vidéo sur le coeur



Pour prendre rendez-vous, je suis à votre écoute au 06 28 70 15 63 ou 02 56 38 16 34